Se bricoler un éclairage annulaire

Il arrive parfois que l’on tombe par hasard sur des cossins pour lesquels on voit immédiatement une utilisation autre que celle prévue par leurs concepteurs. Cet après-midi je suis tombé sur une espèce d’éclairage LED, enfant de l’union d’un frisbee et d’un détecteur de fumée… mais ce petit mutant fera un très bon ring flash!

La patente:

…et la patente allumée:

Comme je l’ai déjà mentionné, la lentille que j’utilise le plus est une Sigma 17-70 F2.8 qui a un diamètre externe de 72mm, ce qui est exactement le diamètre d’un capuchon de chips Pringles, ce qui fait que ces couvercles faciles à trouver sont tout trouvés pour servir d’encrage à ladite patente. Un peu de colle à plastique, et voilà, l’éclairage annulaire est prêt.

Et pour 4.50$, ça marche quand même très bien:

*
* *

Bon, c’est sûr que pour moins de 5$ de matériel, c’est pas trop mal, même si, clairement, ç’aurait été mieux d’avoir un vrai flash annulaire avec tout l’électronique de synchronisation (mais c’est plus de 100× plus cher) mais surtout sans le vignettage nuisible. Pour le vignettage, il faudrait bricoler le bidule considérablement; l’électronique est près du centre et le pivot central tient le tout ensemble.

Quoi qu’il en soit, ce n’est pas si mal d’avoir l’éclairage « tel quel » en continu pour travailler, ça donne une bonne idée du résultat sans avoir à faire essai/erreur.

ps: oui, je sais Jean, y’a pas de duct tape cette fois-ci.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :