Nettoyer son senseur: ça fait peur!

Même si on peut avoir recours à une petite retouche avec un logiciel de manipulation d’image, il est toujours préférable d’éviter les taches dues aux poussières sur le senseur. Il y a toujours les précautions d’usage, comme attendre d’être à l’intérieur dans une pièce sans courants d’air ni poussière pour échanger ses objectifs; mais ce n’est pas toujours possible. Inévitablement, on se retrouve avec des poussières bien gênantes.

Il faut alors nettoyer son senseur, mais encore faut-il le faire avec le plus grand soin. Heureusement, ce n’est ni très compliqué, ni très dangereux pour l’appareil: il faut avoir le bon équipement et la bonne technique.

L’anatomie du senseur

Le senseur, la pièce électronique qui capte la lumière et la transforme en image numérique, n’est pas directement exposée au fond de la chambre photographique. Il est confortablement installé sur un boîtier de puce informatique, protégé par un premier verre. Selon le modèle de caméra, se superposent filtres et couches protectrices: d’abord un filtre diffuseur pour adoucir l’image, puis un filtre anti-infra-rouges pour limiter les couleurs entrantes, sur lequel on trouve enfin un filtre neutre anti-éraflant (dans certaines limites) et anti-statique. Dans les systèmes anti-poussières, ce dernier filtre est monté sur un assemblage vibrant.

Un senseur d'image assemblé

Une vue schématique d'un module de senseur. De gauche à droite: la plaque vibrante de l'anti-poussière, le fitre neutre (ou infra-rouge) protecteur, un scellant, un filtre diffuseur et enfin le senseur.

Donc quand on « nettoie le senseur » on nettoie en fait la couche la plus superficielle de l’assemblage: le filtre neutre.

À moins d’y aller vraiment en idiot avec des produits solvants ou une brosse abrasive, il y a peu de danger de vraiment abîmer le filtre neutre. Mais pour obtenir de bons résultats, il faut un peu de pratique et surtout y aller doucement. Commençons par considérer le matériel utilisé; nous passerons ensuite aux techniques de nettoyage.

L’équipement classique

L’équipement classique se compose d’un soufflet et d’une petite brosse, pinceau, ou encore lingette sans peluche. On souffle d’abord les plus grosses poussières avec le soufflet, et on balaye le senseur exposé. Parmi les kits qu’on nous suggère, il y a ceux de Copperhill et ceux de VisibleDust.

Quoi que les vendeurs puissent vous suggérer, n’utilisez jamais de liquides dans la chambre de l’appareil, même s’il est supposément conçu pour le nettoyage du senseur. Ces liquides sont souvent des solvants qui laissent des traces qu’il est extrêmement difficile de faire disparaître par la suite. De plus, une manipulation malheureuse pourrait faire entrer du liquide ailleurs dans l’appareil, au risque de causer des dommages plus importants encore. Donc: pas de liquides.

L’équipement de fortune

Un stylo à pointe fine dont on a retiré la pointe d’écriture et le réservoir sera transformé en soufflet qui vous permettra de souffler avec précision les recoins de la chambre et faire décoller les poussières inopportunes. Si le stylo est assez long et que vous évitez d’y souffler trop fort, les éventuelles gouttelettes de salive se retrouveront dans le tube plutôt que sur le senseur.

Un stylo évidé nous permettra de souffler de l'air avec précision

Un coton-tige remplacera avantageusement les pinceaux et brosses dispendieux de toutes sortes dont on vante les mérites. Même si la procédure peut sembler osée, c’est pourtant un coton-tige qui m’a sauvé la mise lors d’une expédition photo à Saint-Crœux-les-Mœux-Mœux. Après avoir pris quelques photos, je me suis aperçu qu’une saleté — une vraie, avec des pattes et du poil — cochonnait mes photos d’une façon difficile à réparer même avec le plus grand des talents avec Photoshop un logiciel de correction d’image. En désespoir de cause, j’ai pris un coton-tige. Après l’avoir roulé un peu plus serré pour éviter de laisser des fibres derrières, j’ai balayé mon senseur selon la même méthode qu’avec un balais plus traditionnel. Le résultat: un senseur tout propre, à une fraction du prix des produits « professionnels. »

Les techniques de nettoyage

Je pense que chacun a sa technique de nettoyage de senseurs; je vous présente la mienne. Il y a deux phases: le nettoyage et la vérification du nettoyage.

Pour trouver les poussières sur le senseur, mêmes les plus petites, il suffit de mettre son objectif au plus haut F-stop possible: F/22, F/36, ou tout ce qu’il vous permet. Ensuite, vous visez une page blanche, ou une source de lumière uniforme, avec un dé-focus complet: essayez d’obtenir une image aussi floue que possible. Ajustez votre exposition et déclenchez.


Un senseur bien poussièreux! (Cliquez pour l'image pleine résolution.)

Et voilà! Même les poussières les plus petites sont visibles sur l’image ainsi obtenue.

Pour déloger les grosses poussières on vire l’appareil sur son objectif, de façon à ce qu’il pointe vers le bas. On tire une rafale ou deux (prise successive rapide de photos) ce qui a pour effet de « brasser » l’intérieur de la chambre et de déloger les plus grosses poussières qui vont tomber vers le fond — donc l’avant de l’appareil, sur la lentille — où vous pourrez les récupérer. Il se peut que cette manœuvre ne soit pas suffisante pour obtenir un senseur tout propre; on passe donc à l’étape suivante, le balayage.

(On peut aussi souffler, soit avec le soufflet, soit avec une bonbonne d’air comprimée, soit avec son stylo, pour déloger les grosses fibres et les poussières. Mais cette technique est limitée. À moins d’avoir un très grand volume d’air, ça ne fait pas grand-chose d’autre que de remuer tout ce qu’il y a dans la chambre; ça ne garantit pas de sortir les poussières et les fibres, sauf peut-être pour les plus grosses.)

Pour nettoyer le senseur on commence par se référer au manuel d’instruction de l’appareil; on trouve le menu et l’option qui permettent d’exposer le senseur. Cette option fera remonter le miroir et découvrir le senseur en déplaçant le rideau. Comme tenir le miroir en position relevée demande de l’énergie, il vous faudra aussi une pile bien chargée. Une fois le miroir soulevé et le rideau tiré, il vous faudra enlever votre objectif. Au fond de la chambre, miroitant avec des couleurs d’arc-en-ciel doré, c’est le senseur — encore derrière de multiples couches de filtres.

Le senseur, au fond de la chambre photographique

Si vous observez l’intérieur de la chambre, vous verrez qu’il y a un côté du cadre du senseur qui se termine en pente douce. Sur mon Canon, c’est à gauche quand on fait face au senseur. Avec votre pinceau ou votre coton-tige, balayez le filtre neutre du senseur en partant du coté abrupte du cadre vers le côté en pente douce. Vous pourrez ainsi déloger les poussières et les glisser hors du senseur: si elle restent collées à l’appareil plutôt qu’au pinceau, elle ne seront toujours ailleurs que sur le senseur. Assurez vous de bien balayer tous les coins.

Allez-y doucement. Il faut une certaine pression, c’est sûr, mais une pression légère suffit. Il faut appuyer assez fort pour que le pinceau ou le coton-tige soit bien en contact avec le verre protecteur du senseur, mais pas assez pour qu’on sente une résistance. On minimisera ainsi les risques d’abîmer le filtre protecteur.

Le même senseur, une fois nettoyé au coton-tige

Pour vérifier la qualité du nettoyage; recommencez la détection. Si vous ne voyez plus de poussières (ou des poussières toutes petites) vous avez réussi votre nettoyage!

*
* *

Nettoyer son senseur est vraiment une opération « épeurante » si j’en juge parce que j’ai entendu au club. Cependant, pour l’avoir fait moi-même bien des fois, c’est une opération relativement simple que l’on peut faire soi même sans abîmer l’appareil si on y va avec un peu de soin et de douceur.

*
* *

Ce que les autres en disent

Sur le ‘net:

Tutoriel de Copperhill.

Tutoriel de Luminous Landscape

Une série de tutoriels sur Google Video

…et n’oubliez pas: jamais de liquides dans la caméra, peu importe ce qu’un tutoriel ou une vidéo vous recommande! Jamais.

Publicités

One Response to Nettoyer son senseur: ça fait peur!

  1. JCayer dit :

    Merci Steven,

    J’ai essayé et ça fonctionne très bien !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :