Le monde sauvage

Dans la série : Les plus grands photographes du monde et l’histoire de leurs meilleures images.

Le monde sauvage

Monde_sauvage

Couverture

 

Quand j’ai vu ce livre à la bibliothèque, j’ai tout de suite été attiré par ses hautes couleurs et surtout cet œil de caméléon qui nous fixe.   Et quand je l’ai pris en main pour le feuilleter, j’ai tout de suite été subjugué par la qualité des photographies qu’il contenait, après avoir lu quelques paragraphes en diagonale, je n’ai pu faire autrement que de le ramener à la maison pour en apprendre plus.

 

Dans ce livre, 40 grands photographes internationaux racontent leurs expériences, ce qui les a mis sur la voie de la photographie et racontent aussi l’histoire des photos qui les ont fait connaîtrent du grand public.

Certains d’entre eux se sont spécialisés, soit en faisant d’une espèce leur sujet favori ou en adoptant une région année après année.

Cherry Alexander a quand à elle été élue photographe de l’année en 1994 dans la catégorie  »Vie sauvage » grâce à une photo incroyable de iceberg avec une colonie de manchots située en un point précis de la photographie.

Heather Angel quand à elle s’est fait connaître entre autre grâce à ses photos de pandas géant, je dis entre autre, car elle est connue pour être la photographe la plus prolifique du Royaume Uni, ses photos ont été publiées dans plus de 5,000 livres dont 50 lui sont entièrement dédiés.

Aussi, elle possède une banque d’images de plus de 350,000 photos.

Vous découvrirez dans ce livre le Dr. John Brackenbury et ses macros spectaculaires.

Ou encore Jim Brandenburg et son projet particulier de prendre une photo par jour pendant 90 jours entre l’équinoxe d’automne et le solstice d’hiver, tout en s’efforçant de n’appuyer qu’une fois sur le déclencheur pour la prise de ces photos.  En 1997 le National Geographic a publié en entier ce projet dans son édition de novembre.

Je me rappelle aussi de l’histoire d’une photo prise par Joe et Mary Ann Mc Donald d’un crotale s’élançant pour mordre, le tout a été fait en studio et Joe provoquait le crotale de son corps pour qu’il s’élance, il s’approchait du crotale suffisamment proche pour que le serpent puisse détecter la chaleur de son corps et il devait prévoir l’attaque du crotale.  Disons qu’à ce compte, je préfère photographier des perruches, moins dangereux pas mal.

Vous découvrirez dans ce livre d’autres photographes et leurs histoires toutes aussi intéressantes les unes que les autres.

Voici quelques liens menant soit aux sites personnels de quelques uns de ces photographes ou vers l’hébergeur de plusieurs de leurs photos.

Bryan & Cherry Alexander Photography
Arctic and Antarctic Specialists

Heather Angel
Fred Bavendam (avant de cliquer sur le lien, copier son nom et faire une recherche de ses photos sur le site de mindenpictures)

Niall Benvie

Steve Bloom
 

Jim Brandenburg

Hébergeur de quelques unes de ses photos (avant de cliquer sur le lien, copier son nom et faire une recherche de ses photos sur le site de mindenpictures)
Laurie Campbell
Tim Fitzharris


Mitsuaki Iwago  (avant de cliquer sur le lien, copier son nom et faire une recherche de ses photos sur le site de mindenpictures)


Frans Lanting

Thomas D. Mangelsen
Joe et Mary Ann McDonald
Norbert Wu

Andy Rouse
Art Wolfe

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :